LIEGE Une monographie consacrée au peintre Edouard Masson Pour rendre vie à un artiste oublié

LIÈGE Une monographie consacrée au peintre Edouard Masson Pour rendre vie à un artiste oublié

Le tournant d'un siècle ou d'un millénaire est propice aux commémorations. Récemment, la galerie de Wégimont et les Assurances fédérales présentaient des oeuvres d'Henri Brasseur (1918-1981), ancien directeur de l'Académie. A présent, une monographie, signée par André Castermans (professeur émérite de l'Université de Liège) et Jacques Parisse, ranime le souvenir du peintre Edouard Masson, né à Ivoz-Ramet en 1881, mort à Liège en 1950.

Ancien élève d'Adrien de Witte et d'Évariste Carpentier, Masson connut son heure de gloire dans la région liégeoise avant la guerre de 1914, mais aussi à Paris, dans les années 1920-1930. Apparemment doué pour aborder tous les types de peinture, il est assez vite remarqué par les critiques pour cette facilité d'exécution qui lui permit de vivre uniquement de son art. Isi Collin, qui le préfaça, disait de lui: Bon ouvrier et bel artiste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct