Fil info

MEMOIRE D'EMAIL(25):JACQUES VAN ARTEVELDE LE MOUTON NOIR NE MIT JAMAIS LE PIED A BRUXELLES

Mémoire d'émail (25) : Jacques Van Artevelde

Le mouton noir ne mit jamais le pied à Bruxelles

La rue qui relie la porte d'Anderlecht à la rue Antoine Dansaert honore un tribun populaire, chantre des libertés urbaines...

Dans notre galerie de personnages illustres qui ont marqué la toponymie bruxelloise, Jacques Van Artevelde fait figure de « mouton noir». D'abord parce que, contrairement aux autres, il n'a jamais mis les pieds à Bruxelles. Ensuite, parce qu'on se rappelle le sombre portrait qu'en faisait l'échevin Lesbroussart : «citoyen puissant, idole du vulgaire, ardent, audacieux et surtout sanguinaire ».

Jacques Van Artevelde est gantois. Riche bourgeois, commerçant, il vit du travail des tisserands et bientôt, après son mariage fastueux avec une usurière en 1324, du produit de l'argent. Van Artevelde a d'autres cordes à son arc : un sens inné de la diplomatie, une véritable vision stratégique... et de bonnes relations avec son prince, Louis de Nevers, comte de Flandre et vassal du roi de France.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct