Fil info

LA REACTION D'ORGUEIL ETAIT VAINE STUTTGART2 EKEREN4

La réaction

d'orgueil

était vaine

Stuttgart 2

Ekeren 4

Les Anversois ne nourissaient, en toute logique, plus guère d'espoirs à l'heure d'effectuer ce déplacement, si ce n'était celui de laver l'affront du match aller. Cependant, treize minutes de jeu à peine et Frank Verlaat, d'un coup de tête précis, envoyait déjà le ballon dans les filets de l'infortuné Moons. A la demi-heure, Poschner, idéalement servi par Lisztes doubla la mise comme à la parade. On commençait à craindre le pire pour les hommes de Helleputte, lequel s'était, en vue du prochain match contre Lommel, passé des services de Milosevic, Radzinski, Vandervee et Karagiannis. Ce dernier dut cependant monter au jeu juste avant la pause pour remplacer Dauwe, blessé au coude. Ce remplacement coïncida avec un beau sursaut d'orgueil des Anversois qui égalisèrent, en l'espace de deux minutes, par Van Ankeren puis Van Geneugden, auteur d'un coup-franc imparable après une faute de Yakin qui valut à celui-ci une rentrée prématurée au vestiaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct