Les jeux vidéo, sources de douleurs physiques chez 60% des jeunes

Plus d’un jeune sur deux affirme s’être un jour senti dans un état émotionnellement négatif suite au «
gaming
».
Plus d’un jeune sur deux affirme s’être un jour senti dans un état émotionnellement négatif suite au « gaming ». - Mathieu Golinvaux.

Peu importe le support, la cote de popularité des jeux vidéo auprès des jeunes ne faiblit pas. Six sur dix s’y adonnent sur leur smartphone ou tablette, et quatre sur dix en profitent également sur PC ou console, selon une enquête menée par les Mutualités libres auprès de 976 jeunes, âgés de 12 à 23 ans. L’enquête, que Le Soir a pu consulter, confirme également le caractère chronophage de cette activité : les adolescents passent en moyenne onze heures par semaine à s’évader par le jeu à travers leurs écrans.

L’addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l’OMS

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct